Billet d’Humeur !

Les femmes et la science, enfin !

Longtemps, les découvertes des femmes scientifiques ont été « oubliées ». Seul le nom de Marie Curie, lauréate de deux prix Nobel, était connu. La route a été longue pour que leurs contributions à la recherche deviennent visibles et soient reconnues. Depuis quinze ans nous avons assisté à une accélération de la reconnaissance des femmes au plus haut niveau scientifique. Des exemples ? Elinor Ostrom, première femme à recevoir le Prix Nobel d’économie en 2009 suivie par Esther Duflo en 2019. Jennifer Doudna et Emmanuelle Charpentier qui obtiennent en 2020 le Prix Nobel de chimie pour la découverte du « ciseau génétique Crispr-Cas9 ». Sans oublier Françoise Barré-Sinoussi, en 2009, lauréate pour la découverte du virus du sida.

Alors, à quand le Nobel pour Katalin Karikó, l’immunologue hongroise, aussi modeste que brillante, qui a permis la mise au point des vaccins anti-Covid à base d’ARN messager? Une reconnaissance largement méritée !

A de tels niveaux d’excellence, on est loin des réactions populistes telles que celle de Ueli Maurer, Ministre suisse des finances, national-populiste notoire, qui a publiquement affirmé un jour que « la place des femmes est au foyer, près de leurs enfants »… Sans commentaires ! JM

Accueil

Le Cercle Germaine de Staël de Genève

Nous sommes un groupe de personnes issues de divers milieux socio-professionnels et originaires de plusieurs pays qui s’inquiètent des dérives politiques, économiques, financières et sociales auxquelles on assiste tant en Suisse qu’en Europe et ailleurs dans le monde. Nous considérons que la croissance sans limite des inégalités ainsi que la montée des populismes qui en est l’une des conséquences, menacent les principes fondamentaux de la démocratie auxquels nous croyons. Nous pensons que face aux bouleversements auxquels nous assistons dans de nombreux pays, nous ne pouvons rester indifférents. Depuis mars 2018, nous nous réunissons régulièrement à Genève pour échanger nos points de vue et mettre en commun nos expériences. Des personnes extérieures (journalistes, universitaires, politiques, etc.) contribuent à nos débats en nous faisant bénéficier de leurs connaissances. Notre groupe est ouvert à toute personne qui partage nos préoccupations et souhaite participer à nos activités.

Pourquoi avoir choisi la figure de Madame De Staël  (1766-1817) ?

Parce que cette femme d’exception a tenu plusieurs salons où se discutaient les grands problèmes politiques et culturels de l’époque

Parce qu’elle fut une adepte des Lumières et des idéaux de la révolution française

Parce que, cosmopolite et avant-gardiste, elle fut l’une des premières à promouvoir « l’esprit européen »

Parce qu’elle anticipa le féminisme en dénonçant les contraintes sociales qui empêchent les femmes de s’épanouir

Enfin, parce qu’elle n’eut pas peur de tenir tête à Napoléon !

___________________

«J’ai défendu quarante ans le même principe, liberté en tout, en religion, en philosophie, en littérature, en industrie, en politique.»

Benjamin Constant